jeudi 22 novembre 2018

Au-delà des murs – un spectacle unique !


Le 8 décembre 2018 à 20H et le 9 décembre à 15 H 
 Auditorium St Germain 4 rue Felibien 75006 Paris
Billetterie sur Helloasso – Tarif Plein – 15 € - Tarif réduit – 10 €

dimanche 20 mai 2018

Tous humains - Tous migrants !

Strasbourg, terre d'hospitalité, organise des conférences, tables-ronde, lecture musicale les 25 et 26 mai 2018

dimanche 25 mars 2018

Quelle hospitalité pour les réfugiés en Europe

Retour sur la table ronde de La Vie Nouvelle à Strasbourg le 17 mars dernier
Salle comble et débat passionnant.

Etats Généraux des Migrations : La mobilisation nationale est bien lancée !

« L’humanité de demain se construit avec l’accueil aujourd’hui »
Le site des Etats Généraux des Migrations : https://eg-migrations.org/

La «crise migratoire» n’a pas eu lieu

Un article de Médiapart

lundi 12 mars 2018

Les panneaux de l'expo sur le Cri de Strasbourg

Voir les images

Une voix belge

Gens de Strasbourg qui criez le refus du silence, permettez à une voix belge de se joindre à vous pour clamer le drame des migrants.

dimanche 11 mars 2018

Un message de Belgique

Migration: un regard lucide, au-delà des slogans.

migration europe

Xavier Emmanuelli propose un livre : Accueillons les migrants

http://www.editionsarchipel.com/livre/accueillons-les-migrants/

Le téléphone sonne sur France Inter pour les migrants


39 minutes d'émissions avec Jérôme Fourquet Directeur du département Opinions de l’IFOP
Catherine Wihtol de Wenden Chercheuse au CNRS, spécialiste des migrations internationales
Xavier Emmanuelli Ancien secrétaire d’Etat à l’action humanitaire d’urgence

Emissions de France Inter sur les migrants

https://www.franceinter.fr/theme/migrants

dimanche 7 janvier 2018

Accueil des migrants : l’honneur de la France est en jeu

Éditorial du monde du 17 décembre. Le gouvernement applique une politique de fermeté vis-à-vis des migrants qui tranche avec le discours humaniste d’Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/16/migrants-l-honneur-de-la-france-en-jeu_5230752_3232.html

mardi 12 décembre 2017

L’accueil des réfugiés et l’implication citoyenne à l’échelle européenne au cœur des échanges


COMMUNIQUE DE PRESSE
Strasbourg, 11 décembre le 2017
  
Le Club de Strasbourg réuni à l’Hôtel de Ville : l’accueil des réfugiés et l’implication citoyenne  à l’échelle européenne au cœur des échanges

dimanche 2 juillet 2017

Appel pour une conférence sur la politique migratoire


Le ministre de l’Intérieur a fait connaître ses premières intentions en matière de politique migratoire, et nous déplorons qu’y manque l’engagement impératif de mettre un terme aux violences policières à l’encontre des migrants et réfugiés. De même, aucun mot n’a été prononcé pour annoncer la fin de l’intimidation à l’égard de citoyens ou associations, qui sur le terrain s’efforcent d’assurer accueil et solidarité à leur égard. Deux priorités qu’il faut d’urgence mettre en œuvre au regard des situations qui prévalent à Paris, de nouveau à Calais, à la frontière franco-italienne, mais aussi ailleurs en France.

dimanche 26 février 2017

Patrick Chamoiseau


Patrick Chamoiseau vient de lancer un appel "Frères migrants" , nous avons échangé quelques mots. Voilà le lien. https://blogs.mediapart.fr/edition/institut-du-tout-monde/article/020217/freres-migrants-declaration-des-poetes-par-patrick-chamoiseau

Laurence Hosni

Ce grand tableau est mis en vente au profit de SOS méditerranée, faire propositions d'achat sur lecridestrasbourg@gmail.com

dimanche 19 février 2017

dimanche 12 février 2017

Pierre Greib


Méditerranée, frontière et tombeau
La Méditerranée, un espace qui nous appartient à tous (le Mare nostrum des Romains) car tous peuvent y trouver des références à ce que nous sommes aujourd’hui, nous sommes tous, chacun à sa manière, des héritiers de la Méditerranée.

Anne-Sophie Hahn

Devant le drame des migrants, refuser le silence

Face au drame des migrants, à quoi bon crier dans le désert ?, demande la pasteure Anne-Sophie Hahn

dimanche 5 février 2017

Elisabeth Guigou


« La France, terre d’asile et pays des droits de l’homme, a toujours fait de l’accueil des réfugiés une priorité. Aujourd’hui, la France est engagée partout dans le monde pour la paix, la démocratie et la libre détermination des peuples. Elle est aussi engagée ici, en Europe et en particulier en Méditerranée, pour venir en aide aux femmes, hommes et enfants qui cherchent à fuir les persécutions. Mais nous ne pouvons pas accepter que des personnes meurent chaque jour en tentant de regagner une terre de liberté. Il est de notre devoir d’entraîner nos partenaires européens vers une refonte des mécanismes d’asile en Europe, et vers une réelle politique étrangère de l’Union européenne, volet indispensable de l’aide au développement dont elle est le champion. Dans le même temps, développons aussi des routes de migrations légales entre l’Afrique et l’Europe ! Nous ne pouvons pas simplement renforcer nos frontières extérieures, il faut aussi encourager la mobilité aller-retour avec l’Afrique et permettre ainsi à sa jeunesse et à ses talents de nous connaître, et aux nôtres de découvrir les siens ! »
Elisabeth Guigou députée


Merci

Merci à Dominique Guibbert et Jean Raymond Gelys qui ont lu, avec talent et émotion les textes des auteurs absents et à Jean Lehodey qui les a accompagné avec son violon, lors de la soirée du 27 janvier au FEC à Strasbourg.


dimanche 29 janvier 2017

Photos de la soirée du 27 janvier au FEC à Strasbourg

Bravo pour ces cris, ces textes remarquables car je me rends compte comme je me suis laissée gagner par l’habitude d’entendre l’annonce de ces naufrages, de ces murs. 

 Accueillons, accueillons, accueillons…pour que les portraits de ces disparus ne se multiplient pas.
Agissons pour changer ces lois françaises, européennes…ne laissons pas passer ce moment du possible.

Isabelle Belsai Huart


Pour en finir avec le délit de solidarité

Procès d’habitants de la vallée de la Roya « coupables » d’être venus en aide à des réfugié⋅e⋅s, avec la menace de lourdes sanctions.
Dans le cadre de la journée d'action nationale le jeudi 9 février 2017, nous appelons les démocrates et antiracistes strasbourgeois à un

Rassemblement place Kléber
jeudi 9 février 2017 - 16 h 30

Déclaration commune de Christian Albecker, Jochen Cornelius Bundschuh, Christian Schad.

Déclaration commune à l’occasion de 2017, année d’élections en France et en Allemagne, de Christian Albecker, Président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, du Professeur et Docteur Jochen Cornelius Bundschuh, Évêque de l’Église protestante du Pays de Bade, et Christian Schad, Président de l’Église protestante du Palatinat.

Revue de presse de la soirée du Cri de Strasbourg le vendredi 27 janvier



Charles Heller

«Pour les migrants, la Méditerranée fut encore plus meurtrière en 2016 qu’en 2015»

samedi 28 janvier 2017

Roland RIES

« Mon cri est un appel. Celui de Strasbourg l’européenne, capitale des droits de l’homme et de la démocratie locale, siège du Parlement européen et du Conseil de l’Europe, qui ne peut et ne doit se résigner face au drame humain, social et sanitaire que constitue le déracinement des réfugiés arrivant dans nos pays européens. Estimant qu’il appartient aux maires de prendre toute leur part de responsabilité face à cette situation, j’ai en effet lancé à la fin de l’été 2015 un appel aux habitants de Strasbourg pour les sensibiliser à cet enjeu qui les concerne beaucoup plus qu’ils ne le croient. J’estime que c’était mon rôle, et je dois dire que j’ai été surpris par l’élan de solidarité qui a suivi. Cette mobilisation solidaire et spontanée, les décideurs, quels qu’ils soient, devraient la garder en tête quand ils se réfugient, démagogiquement, derrière les prétendues peurs des populations.

Albert Einstein écrivait que « le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes ». Je reste profondément convaincu que c’est aux maires de s’impliquer. Ce sont effectivement eux qui, comme l’écrivait le regretté Michel Rocard dans son ultime interview, détiennent «les clés de l’acceptation» des réfugiés, puisqu’ils sont au contact direct des populations et des associations, parce qu’ils ont le pouvoir de mesurer et de gérer les possibilités d’accueil sur leur territoire, et enfin parce qu’ils peuvent stimuler la générosité et de faire fructifier, avec tous les citoyens, un véritable capital de solidarité ».

Roland RIES, Maire de Strasbourg

jeudi 26 janvier 2017

Yannick Lefrancois


Marie Odile Dissert

Nous accueillons des exilés.
A Strasbourg.
A nos portes.
En bas de chez nous.
Ils arrivent, seuls, à deux, un qui parle, un qui traduit, en couple, en famille.
Regards inquiets, le doute qui ronge le visage, le corps tendu, voûté par l’épreuve. Que dire ? Par quoi commencer ?

Alfred Zimmer


Celles et ceux qui sont solidaires des migrant.e.s sont notre honneur et contribuent à notre sens de l’humanité !

Depuis l’aube de l’humanité, il y a des migrations. Les Hommes ont appris les uns des autres à fabriquer des outils, à pratiquer l’agriculture, l’élevage ...
Réfléchir aux causes des migrations d’aujourd’hui et sur leurs évolutions probables me parait indispensable. D’où cette contribution.

mardi 24 janvier 2017

Rudi Popp

Dans l’évangile selon Matthieu (25,34-40) Jésus place l’étranger sur le même rang que celui qui a faim ou soif. Il raconte une parabole dans lequel un roi parle au justes : "Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; héritez le royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger et vous m’avez recueilli; j’étais nu et vous m’avez vêtu; j’étais malade et vous m’avez visité; j’étais en prison et vous êtes venus me voir.» Alors les justes lui répondront: «Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger? — ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli? — ou nu, et t’avons-nous vêtu? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous venus te voir?» Et le roi leur répondra: «Amen, je vous le dis, dans la mesure où vous avez fait cela pour l’un de ces plus petits, l’un de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait."
Oui, accueillir l’étranger est aussi urgent pour celui écoute le Christ que de donner à manger et à boire.

Bernard Klingelschmidt



« Comme une cigogne, j’ai migré en Alsace »
Cette phrase que Thierno, « migrant clandestin de 15 ans » m’avait écrite en dédicace de son livre lors d’un débat organisé à Sélestat en décembre 2015 m’avait interpellé. J'ai pensé qu'elle pourrait avoir sa place (avec tout son livre-témoignage) dans ce « cri de Strasbourg », car elle est une parole de migrant qui ne peut laisser indifférent les alsaciens.